Le Château de Foix :


Son Histoire :

C’est sur l’éperon naturel taillé par l’Ariège et l’Arget que les comtes de Foix édifièrent en plusieurs temps leur formidable château. 

Au 11e siècle, la première tour, dite « de l’Arget » fut construite sur les bases d’une fortification plus ancienne. Cent ans plus tard on éleva la tour centrale dite « Tour Neuve » et un bâtiment entre les deux. C’est aussi à cette époque que les remparts du château rejoignirent ceux de la ville.


Au 13e siècle, la ville connut la fureur des guerres : traquant les cathares que protège Raymond Roger de Foix, les troupes croisées de Simon de Montfort s’attaquèrent à la ville sans oser s’en prendre au château. Mais en 1229, le comte dut se soumettre et les parties nord de ses domaines passèrent sous contrôle royal. Ce qui n’empêchera nullement les comtes de revendiquer leur indépendance, au point qu’il faudra que le roi Philippe le Hardi vienne assiéger le château en 1272. C’est aussi à cette époque que par une audacieuse alliance avec le Béarn, Roger Bernard III devient le maître de la moitié des Pyrénées, donnant plus tard à Gaston Febus, le plus flamboyant de ses descendants, les moyens de mener une politique qui sauvegarda le comté de la guerre de Cent Ans. 


La construction de la tour ronde au début du 15e siècle témoigne de la puissance et du rayonnement de ces « princes des Pyrénées ». Le dernier de ceux-ci, Henri de Navarre, attachera ses terres à la France en devenant « le bon roi Henri IV». Son lit, venant du château de Pailhès, est encore exposé dans la Tour Neuve.

La prodigieuse citadelle de Foix ne dut sa survie qu’au fait d’être transformée en lieu de garnison puis en prison, jusqu’au 19e siècle où elle fut classée Monument Historique. 


 

Le Château de Foix fait partie des Grands sites de Midi-Pyrénées et de la collection « Ariège, 14 000 ans d’histoire ». Il est classé aux Monuments historiques, le Château de Foix vous invite à vivre une expérience chargée en émotions.



Des évènements à couper le souffle !

Deux fois dans l’année, le Château de Foix prend vie lors des journées médiévales qui animent le site et plongent le visiteur en plein cœur du Moyen-Âge. 

En saison estivale, et ce pour une durée de 15 jours, le Château de Foix devient l’écrin principal du spectacle historique « La légende des âmes cathares »

La Visite du Château de Foix
La visite guidée du château de Foix dure 45 min.
Elle concerne les rez-de-chaussée du château.
Les tours et les extérieurs se visitent librement

Contact et adresse :

 

Place du Palais de Justice, 09000 Foix

Téléphone : 05 34 09 83 83

Email :  info@sites-touristiques-ariege.fr


Horaires d'ouverture 2017 :

Janvier: ouvert les week-end 10h30-12h et 14h-17h30. Ouvert du de 2 au 8 Janvier.
Février-Mars: 10h30-12h et 14h-17h30. Fermé les mardis hors vacances scolaires.
Avril-Mai 10h-12h et 14h-18h.
Juin : 10h-18h
Juillet-aout : 10h-18h30
Septembre : 10h-12h et 14h-18h. Fermé le 1er septembre.
Octobre : 10h30-12h et 14h-17h.
Novembre-Décembre : 10h30-12h et 14h-17h. Fermé les mardis hors vacances scolaires. Fermé le 25 décembre.

 

Tarifs 2017 :

Individuel: 5.80€ 

Etudiant: 4.40€ 

Pass famille :17€ , enfant supplémentaire: 2.5€

Enfant 5 à 12 ans: 3.30€ / 13 à 18 ans: 4€

Expositions au Château de Foix :

A chaque pièce du Château de Foix, une animation différente !

« Les secrets des bâtisseurs médiévaux »
(1er étage de la tour ronde) 

Installée au premier étage de le tour ronde l’exposition met en valeur les équipements et les aménagements qui font de cet édifice une construction remarquable.

La tour ronde occupe une place défensive, dissuasive et présente une fonction symbolique. 
A travers le contexte historique et social de la fin du XIVeme et du début du XV eme siècle, une réflexion sur le choix de sa forme, sur les techniques nécessaires à sa construction ainsi que sur les éléments de confort qui participent à son prestige, permet de mieux appréhender cet édifice du début de la Renaissance en France.

Une maquette accompagnée d’un dispositif interactif offre un approfondissement sur les métiers œuvrant sur les chantiers de construction durant le Moyen-Age . Ces dispositifs permettent également de distinguer les éléments défensifs de ceux qui participent au confort et au prestige de la tour ronde du château des comtes de Foix

"Les univers du roi Henri IV"
(2ème étage de la tour carrée)

Autour du monumental lit « d’Henri IV », fleuron de la collection départementale récemment restauré, une mise en scène visuelle et sonore nous projette aux temps du Vert Galant.

"Gaston Fébus, prince éclairé des Pyrénées "
(2 ème étage de la tour ronde)

Habile militaire et fin lettré, Gaston Fébus (1331-1391) fut un des plus illustres comtes de Foix.
Homme à la personnalité complexe et à la vie mouvementée, comme le décrit Jean Froissart dans ses Chroniques, il est l’auteur d’un célèbre traité de chasse (Le Livre de la Chasse, 1387-88).
Grand chasseur et amateur d’ouvrages de fauconnerie, il compose ce traité avec beaucoup de soin. Enluminé dans sa version originale, son texte a été copié à plusieurs reprises, assurant son succès à travers les siècles.
À l’occasion de cette exposition, des planches de ce fameux traité ont été reproduites et sont consultables sur un livre interactif et ludique permettant ansi, aux petits comme aux grands, de découvrir ce personnage majeur de l’histoire du Comté de Foix.


"Andorre. Voyage au coeur des Pyrénées "
(3 ème étage de la tour ronde)
Situé au cœur des Pyrénées, l’Andorre a su, au cours des siècles, se démarquer de ses pays voisins au travers, notamment, du commerce.
Les échanges commerciaux réalisés avec la France et l’Espagne lui ont permis de se développer mais ont également créé des liens que la frontière n’a pu dissoudre.
Cette exposition structurée autour de trois thématiques permettra de mieux appréhender l’Andorre, son histoire, ses liens historiques avec la France et l’Espagne qui l’ont façonné pour devenir le pays que l’on connaît, mais également son économie, la construction de ses échanges commerciaux et leur évolution et enfin ce qu’elle est aujourd’hui, socialement et économiquement.